Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



Urgent! Après 5 mois de détention dans les geôles de la DEMIAP : Le député Moïse Chokwe transféré à la Prison

Le député honoraire élu de Sakania en 2006, l'honorable Moïse Chokwe Cembo, proche de Moïse Katumbi Chapwe et ancien cadre du M23, ayant bénéficié de l'amnistie, a été transféré ce vendredi 05 mai à l'Auditorat Militaire après 5 mois de détention dans les geôles de la DEMIAP. Chokwe Cembo Moïse a été enlevé et conduit vers une destination inconnue le 16 décembre 2016, dans la foulée de tous ceux qui étaient filés en marge de la date du 19 décembre 2016, marquant la fin du deuxième et dernier mandat de Joseph Kabila à la tête de la RDC. Il a été arrêté ensemble avec son ami d'enfance, Faustin SOTALA, qui l'aide souvent dans ses courses à Kinshasa comme chauffeur. Il a été enlevé à bord de sa voiture, également confisquée jusqu'à ce jour, par des agents des renseignements qui l'auraient filé depuis le rond-point des huileries dans la commune de Lingwala jusqu'aux encablures du stade Tata Raphaël sur le boulevard Sendwe. A peine transféré à l'Auditorat, Moïse Chokwe et son compagnon ont été acheminés ce samedi 06 mai à la prison Centrale de Makala. Selon les informations recueillies de sources dignes de foi, Chokwe, il serait poursuivi pour détention illégale d'arme. Une arme qui n'a jamais été montrée. Ce que doute ses proches qui pointent du doigt les milieux rwandais et le Bishop Runiga qui auraient commandité de Kigali son enlèvement à Kinshasa, profitant d'une mission que Moïse Chokwe devait effectuer à Kinshasa. Runiga aurait craint que Chokwe lui fasse ombrage et entre dans le Gouvernement de Samy Badibanga. Voilà pourquoi les peaux de banane lui ont été jetées sur la route pour lui bloquer l'accès au Gouvernement. Ce qui est plus grave, c'est que cette situation semble profiter à quelques membres de sa famille intime qui prendraient plaisir de son absence. Ce qui inquiète, c'est son état de santé qui s'aggrave du jour le jour parce qu'ayant été privé de soins de santé pendant plus de 5 mois. Bien plus grave est la détention de son ami, Faustin Sotala, qui n'est qu'un simple agent de l'État, n'a rien à avoir avec ses activités politiques. Dossier à suivre.

 

SISCO MAYALAJournaliste indépendant et d'investigation