Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



Échec de l'accord de saint sylvestre, la communauté internationale gronde

C'était prévisible les réactions de la communauté internationale au lendemain de la non signature des arrangements particulier. À l'intérieur du pays, des échauffourées ont été enregistrés dans des grandes villes du pays, Kinshasa, lubumbashi, Goma. Dans ces villes, la population a exprimé son rall-boll, sur l'échec des arrangements particulier. Des morts ont été enregistrés dans ces échauffourées.

Aucun rapport officiel n'a été établi jusque-là par le gouvernement. Des ONG font état des plusieurs morts et blessés. Que dément jusque-là, le gouvernement. À l'externe, les réactions n'ont pas tarder. La première est venue des USA, la première puissance du monde a renvoyé les parties prenantes aux discussions de se mettre autour d'une table pour trouver des voies et moyens pour offrir à la Rdc une alternance pacifique. La Grande Bretagne, elle menace de sanctionner les personnes qui bloquent l'application de l'accord de la saint sylvestre.

La France et la Belgique appellent à la nomination urgente d'un nouveau Premier ministre pour aller vite aux élections. C'était prévisible, comme nous l'avons dit dans cette article que la communauté internationale ne devrait pas tarder a réagir. Maintenant que les deux leviers sur lesquels reposent sur l'application de l'accord sont réunis, la pression interne et externe, kabila n'a pas d'autres choix que celui de plier aux exigences de la communauté internationale et la pression interne qui monte d'un cran pour appliquer l'accord de la saint sylvestre. À Kabila de faire le bon choix. Au cas contraire, il risque gros vu les dernières déclarations du Pape François sur cette apprenti dictature, kabila qui ne dort plus, car il est dépassé par les événements.

 

JACKSON MUSONDA

Journaliste d'investigation et indépendant