Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



Henri Thomas Lokondo : il n’existe pas des débats de fond au sein de la MP

Dans un entretien accordé ce mardi 24 janvier 2017, le Député National Henry Thomas Lokondo fustige le fonctionnement actuel de la Majorité Présidentielle. Alors que les enjeux politiques sont de taille, l’élu de Mbandaka aurait voulu que le débat soit ouvert à tous les présidents des partis politiques que compte la plateforme au pouvoir afin que chacun donne son point de vue. Malheureusement, rien de tel, selon lui.

Le député national regrette que des débats préliminaires ne sont pas organisés au sein de la plateforme, avec comme conséquence les points de vue discordants. Lorsqu’on lui pose la question sur ses prises de positions qui parfois énervent les lignes arrêtées par la Majorité, le député indique être dans la logique du vrai débat. «Dans d’autres plateformes, il existe des courants et je suis co-rédacteur de la charte de la MP. Quand il y a des enjeux il faut prendre les avis des uns et des autres et le présenter au chef de l’Etat. »

Henri Thomas Lokondo est formel sur la responsabilité du manque de débat au sein de la famille politique du chef de l’Etat. Il n’exclut cependant pas l’idée d’une restructuration de la plateforme. Selon lui, certaines personnalités nommés au sein de la MP ne devraient pas l’être, conformément à la charte de la plateforme. S’il n’y a pas de débat de fond, la responsabilité incombe au Secrétaire général de la MP. Changer les animateurs c’est aussi bon. Il faut qu’il y ait la rotation. Il ne faut pas que les gens soient trop occupés. Henri Thomas Lokondo reste dans l’esprit de l’accord du 31 décembre, en ce qui concerne les arrangements particuliers, notamment e mode de désignation du Premier ministre. il appelle ses pairs au respect de l’accord qui parle d’un Premier Ministre et non des candidats.

Si mes amis de la majorité avaient mal négocié, nul n’est entendu à reléguer ses propres turpitudes Le Député Lokondo refuse cependant que l’on réduise le rôle du premier Ministre à un collaborateur. Il est chef d’une institution et la collaboration est fonctionnelle entre les institutions .Dans la vie d’un État il ne faut jamais compliquer les choses simple, il faut simplifier les choses compliquées.”

 

FK

Journaliste