Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



La fin du dictateur Yahya Jammeh doit interpeller Joseph Kabila

Ce samedi 21/01/2017 vers 21heures l'ancien président Gambien, le dictateur Yahya Jammeh, a quitté la capitale Banjul à bord de l'avion du président guinéenne Alpha Conde, à destination de la Guinée. Un autre avion cargo rempli de ses multiples femmes, enfants et de plusieurs biens meubles a décollé quelques instants après vers toujours la Guinée. Il aussi laissé à l'aéroport de plusieurs de ses partisans parmi lesquels les journalistes présents on noté des officiers militaires et de la police ainsi que des membres de son parti politique en train de pleurer car craignant de poursuites judiciaires pour tous les crimes odieux auxquels ils ont participé durant 22 ans de règne san partage de Yahya Jammeh.

La chute de dictateur cruel est un signal envoyé notamment à Joseph Kabila et ses partisans dont Samy Badibanga, Kalev Mutond, Nehemie Mwilanya, Aubin Minaku, Ramazani Shadari, Kabange Numbi, Alexis Tambwe Mwamba, Lambert Mende, Zoé Kabila, Janet Kabila...qui règnent aujourd'hui sur la misère de congolais, qui pillent toutes les ressources naturelles de notre pays avec des chinois, indiens et libanais véreux, ont mis la main sur toutes les entreprises publiques et privées ainsi que les banques, transfèrent chaque jour dans des banques de Dubai, de la Tanzanie, de l'Ouganda, du Rwanda, de la Corée du Nord, de la Chine et à Moscou toutes les devises, les diamants, l'or...volés et arrachés en RDC. Joseph Kabila et ses partisans précités se partagent frauduleusement chaque année 80 % des recettes provenant de la DGDA, DGI, DGRAD, de La Gecamines, des Go pas, de la Mina, de la SNEL, de La FONER, de la vente de plaques d'immatriculation et de passeports...

Ils y ont associé certains généraux militaires et de la police tels que Tango four, Ilunga Kampete, Kanyama...pour se maintenir longtemps au pouvoir ils ont arrêté les principaux opposants et lèseras de la société civile et contraint les autres à l'exil. Le dictateur Joseph Kabila a mis en place un système de corruption que dirigent notamment André Kimbuta et a importé en RDC des militaires rwandais, ougandais et érythréens pour réprimer les manifestants. Mais Joseph Kabila et sa bande de prédateurs doivent savoir qu'ils vont partir bientôt quelques soient leurs forces armées. Nous demandons à la Communauté Internationale de prendre les mêmes dispositions pour aider les congolais à se débarrasser de Joseph Kabila et son régime corrompu qui empêchent ce jour la mise en œuvre de l'accord du 31/12/2016 qui doit permettre la mise en place d'un bon gouvernement et organiser les élections avant fin 2017.

 

SISCO MAYALA

Journaliste d'investigation et indépendant