Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



RTNC : le média mille collines de la RDC

La Rtnc reflète réellement l'image de la radio mille collines, laquelle radio qui émettait et diffusait de la haine entre les communautés au Rwanda, sous Habyarimana. C'est d'ailleurs cette radio qui a était à la base du génocide de 1994, au Rwanda ayant causé plus d'un millions de mort. Depuis que Mende le "tshangu national" et ministre du mensonge a été porté à la tête du ministère des médias, la Rtnc, joue exactement le rôle de la radio mille collines. La chaîne nationale, pourtant censée être l'église au milieu du village, ne fait retransmettre et diffuser des messages des haines. Semant, la confusion, doute, haine, dans le chef de la population. Devenu ainsi, une église a côté du village.

Selon un analyste, la Rtnc, risque d'être à la base d'une éventuelle guerre civile si l'on n'y prend pas garde. Avec les messages méprisants que le dévoyé de Lushima Djate, qui ne passent au quotidien contre des patriotes qui refusent de partager avec eux, les ambitions diaboliques de Kabila. La personne à la base de ce déraillement de la Rtnc, est Mende, ce rebelle,pilleurs et tueur à gage de la nation, qui ne maîtrise rien du journalisme. Grave, le CSAC, observe impuissant les demeures de la Rtnc, orchestré par l'escroc patenté, Mende. Motif: A la tête du CSAC, Mende a placé son homme de main, Tito Ndombe, qui fut dans son cabinet. Tito n'est peu dire mot à Mende, car de nature, c'est un peureux et piètre comme son maître Mende.

En effet a placé des hommes à sa solde dans toutes les structures et composantes de la presse. Pareil à l'UNC-Union nationale de la presse. Mende a placé son lèche botte, Kasongo Tshilunde, devenu Président de l'UNC, par une baguette magique que détient Mende. L'objectif de Mende, ici, est celui de museler la presse. Preuve: Tous les médias qui émettent des avis contraire au pays sont fermés sur instructions du gourou Mende. À Kabila de faire attention, à cet hypocrite de Mende, qui lui donne des intentions de travailler pour ses intérêts. Ce qui est pourtant faux. Kin-Kiey, alors qu'il vénérait Mobutu et alors ministre des médias était le premier à prendre la fuite après son discours avant Mobutu ne quitte le pays avec sa famille. Et Mende porte ces gènes de Kin-Kiey, des profito-situationnistes.

Au faite, des profiteurs qui s'adaptent dans toutes les situations. Pire encore, Mende s'est offert le luxe de couper le signal de RFI avec la complicité de Mr Parenti, patron de teleconsulte. Grave, ce même à par la suite brouillé le signal de la radio internationale de Brazzaville. Pour ça, Mende payera lourd. Le fait de priver à ses compatriotes le droit et accès à l'information, qui est devenu un droit universel.

 

JACKSON MUSONDA

Journaliste