Tel: +31 68 50 21 030 | Mail: katanga.post243@gmail.com



Réouverture des Médias fermés, Mende en fait son affaire

Le ministre des mensonges, Lambert Omalanga, veut distraire l'attention de l'opinion tant nationale et internationale sur la réouverture des médias fermés, qui via une conférence de presse avait dit que, d'ici la fin du mois de janvier, tous les médias fermés dont la plupart défendes des valeurs républicaines seront réouvert. Cela fait suite à l'accord de la saint sylvestre signé le 31 décembre 2016, où toutes les parties prenantes aux discussions de la CENCO avaient convenu d'ouvrir les médias fermés. Depuis, toutes ces décisions sont restées lettre morte.

Aucun média n'a jusque-là était réouvert, sauf la télévision de drôle de coco, Vital Kamerhe, qui émet, bien qu'il se masturber pour se trouver une fréquence avant d'émettre. Au faite Mende a fait de la réouverture des médias sont affaires personnel. Comme bon lui semble et selon son grée, il lui appartient de voir quel médias peut-il ouvrir. Tous les médias fermés par Mende et qui lui ont écrit n'ont pas encore vu leurs requêtes être traités par Mende. Parmi ces médias figure, Nyota, de Moise Katumbi, Rtljua de Muyambo, le journal C-News de Mike Mukebayi, télévision de Kyungu, Rltv de Roger Lumbala...

Toutes les correspondances de ces médias adressées au cabinet de Mende n'ont toujours pas été traitées. Et n'ont jamais reçu une suite favorable de Mende, qui se croit au dessous de l'accord du 31 décembre 2016. C'est de façon délibérée que Mende refuse d'ouvrir ces médias. Sous prétexte qu'il est trop occupé aux discussions directes à la CENCO. Comprenez que Mende a fait dudit sujet d'une affaire personnel. Pour rendre compte aux responsables des certains médias ici cités avec qui, il n'entretient pas des bonnes relations. Car, la plus part des responsables de ces médias ne partagent pas la même vision avec ce régime des tyrans.

Que Mende sache, Tôt où tard, ces médias qui sont victimes de sa méchanceté et arrogance dont il a toujours affiché ces médias vont réouvrir et que l'Etat congolais payera les dommages et intérêts énormes. À malin malin et demie. Quoi qu'il face, Mende sera contraint d'appliquer à la lettre les prescrits de l'accord de la CENCO. D'après une source diplomatique, la communauté internationale est informée que Mende figure parmi ces Kabilistes qui mordicus cherchent à bloquer l'application de l'accord du 31 décembre.

 

JACKSON MUSONDA

Journaliste